Formation aménagement du point de vente

Savoir aménager un point de vente et dynamiser son activité commerciale

Spécial instituts de beautés, salons de coiffure et toilettage, fleuristes, photographes, vente déco.

Objectifs pédagogiques : Connaitre et maitriser les techniques d’aménagement de magasin et de marchandisage. Maitriser les techniques d’accueil. Apprendre les techniques de communication du point de vente.

Formation amenagement point de vente

Niveau de connaissance préalable requis pour entrer en formation :

Connaissance de l’environnement du point de vente.

Première partie :

Aménager un point de vente pour le rendre plus compétitif.

A) Comment être vu, mémorisé, reconnu

Déterminer l’identité du magasin : l’importance du nom commercial et du logo, les erreurs qui coûtent cher. Le langage des couleurs et des matériaux : Que faire pour être cohérent ? Quelles incidences sur les ventes ?

Les trois niveaux de perception du magasin (de loin, de face, dedans). Quels enseignements en tirer pour une  meilleure reconnaissance ?

B) Savoir séduire

La façade : Durée de vie d’une façade de nos jours. Les nouvelles tendances de l’architecture commerciale : Que veut le client des années 2000.

Les points à étudier particulièrement (stores rez-de chaussée et étage, éclairage, enseignes, emplacement de l’entrée, la porte, adéquation du « look façade » avec le concept du point de vente).

C) Faire entrer

L’architecture des vitrines et leur éclairage : Eclairage de base et accentuation : Quelle est la  solution optimale ? (ambiance, puissance, respect du rendu des couleurs). Durée de vie d’une vitrine. Règles des couleurs. Principes de base des vitrines.

Le rôle de la signalétique extérieure : (affichettes, horaires etc.)

D) Faire acheter plus et mieux

   L’intérieur :

Les différents éclairages (accentuation, ambiance…) .Comment mettre en valeur un produit ou    rayon par l’éclairage.

Cohérence de la déco intérieure avec la façade. Le mobilier.

Les emplacements vendeurs, le sens de circulation.  L’emplacement idéal de la caisse.

Qu’est ce que le « CONE DE VISION » : comment le client voit ?

 Le client et sa manière de prendre. A quelle hauteur vend-on le mieux : quels produits y mettre ? Le « power item ou « produit puissant »

 L’ambiance : sons, odeurs, musique …

Deuxième partie :

L’accueil, véritable accélérateur de vente :

L’accueil physique :

 La phrase d’accueil, le sourire, le regard, la gestuelle, l’apparence physique et la tenue vestimentaire, la politesse,  la gestion de l’attente, la disponibilité, les renseignements , les remerciements, la prise de congé.

L’accueil téléphonique :

Nombre de sonneries, phrase d’accueil et présentation de l’entreprise, le sourire au téléphone, l’écoute, la disponibilité, les renseignements, la découverte des besoins, la prise de congé

 Les petits plus qui font les grandes différences.

Accueillir les clients mécontents

Troisième partie :

Communiquer sur son espace de vente :

La communication vitrine. Les panneaux lumineux. La porte d’entrée. Les affiches et affichettes.

La publicité sur le lieu de vente et l’information sur le lieu de vente. Les cadres numériques, les books photo. Les certificats, diplômes, la traçabilité. La communication à la caisse. Les documents à remettre en main propre.

Quatrième partie :

La communication externe du point de vente :

(Evocation rapide des techniques qui peuvent être approfondies lors des autres formations proposées).

  • A destination des clients de la boutique : SMS, mailings, e mails, téléphone…
  • A destination des futurs clients : street marketing, publicité…

     

Durée : 1 jour – 7 h

 

Intervenant : Dominique GAY. Formateur, dirigeant de Carré Bleu. Mail. tél : 03.21.45.38.38

MOYENS PEDAGOGIQUES ET TECHNIQUES :

 

Il est convenu que les stagiaires se verront remettre un support pédagogique reprenant les différentes séquences de formation découlant du programme.

L’exposé des thèmes relatifs à l’action de formation objet de la présente convention se déroulera sous la forme d’une alternance d’exposés théoriques et pratiques, et ce, tout en laissant les stagiaires intervenir au cours du stage aux fins de créer la meilleure interactivité dans le cadre de séquences réservées à cet effet.

 

MOYENS DE SUIVI DE L’EXECUTION DE L’ACTION DE FORMATION :

 

Feuilles de présence signées par les stagiaires et le formateur, et ce, par demi-journée de formation.

 

 

MOYENS D’APPRECIER LES RESULTATS DE L’ACTION :

 

Questionnaire d’évaluation portant sur les connaissances acquises lors du stage et attribution d’une note en fonction du nombre de réponses exactes